Le concept
Le roller derby est un sport majoritairement féminin se pratiquant en quads (patins à roulettes non alignées). Il oppose deux équipes de cinq joueurs sur une piste ovale.

Né dans les années 1930, ce sport de contact revient de manière fulgurante sur le devant de la scène internationale.

C’est le sport féminin ayant la plus forte progression en nombre de pratiquantes aux Etats-Unis. Il s’étend aujourd’hui à l’Europe et remporte un vif succès en France. En 2010, les trois premières associations voient le jour à Paris, Bordeaux et Toulouse. Aujourd’hui, on compte plus d’une trentaine d’associations actives et pratiquantes réparties sur le territoire national.

Les règles simplifiées
Un match se déroule sur deux périodes de trente minutes. Les équipes sont composées d’un « jammeur » et de quatre « bloqueurs ». Les bloqueurs des deux équipes sont regroupés en « pack ».

Les jammeurs doivent arriver à doubler un maximum de fois les bloqueurs de l’équipe adverse. Pour chaque bloqueur adverse doublé, son équipe gagnera un point (à la fin du match, l’équipe comptant le plus de points remporte la partie). Pour consulter les règles complètes www.wftda.com.

Les postes des patineuses
Jammeur
Le jammeur est considéré comme l’attaquant sprinter, c’est le joueur qui marque les points pour son équipe. Il est repérable grâce au port d’une étoile sur son casque.

Lead jammeur
Le lead jammeur est le premier jammeur à dépasser, sans pénalité, le pack comprenant les bloqueurs. La joueuse ayant remporté le statut de lead jammeur peut interrompre stratégiquement le jam pour éviter que son adversaire ne marque.

Pivot
Les pivots sont des bloqueurs connus comme les leaders de l’équipe et désignés par une bande sur leur casque. Ils sont en principe responsables d’annoncer les combinaisons de jeu.

Bloqueur
Derrière les pivots, chaque équipe a trois bloqueurs sur la piste. Le but des bloqueurs est d’empêcher le jammeur adverse de passer et de faciliter le passage du leur. Pour bloquer, les joueurs peuvent effectuer des charges avec certaines parties de leur corps : épaules, hanches, dos…

Un spectacle haut en couleur
La pratique du Roller Derby adopte les codes de l’univers Punk/Rock. Les joueuses portent des tenus glamour trash, des maquillages et peintures de guerre extravagantes ainsi que des noms de scène à faire frémir les adversaires et déchainer le public. Musique et animateurs rythment la rencontre : un vrai show à l’américaine!

 

Publicités